Cepsa veut exporter de l’hydrogène vers le Maroc

Cepsa veut exporter de l’hydrogène vers le Maroc




Cepsa envisage de construire un câble hydroélectrique pour exporter de l’hydrogène de l’usine de San Roque vers le Maroc.

C’est du moins ce qu’a annoncé récemment son PDG, Maarten Wetselaar.

Le responsable de la compagnie pétrolière espagnole est convaincu que les prix de l’électricité en Espagne vont baisser dans un avenir proche pendant que l’hydrogène vert coûtera très cher.

Selon ses estimations, l’électricité devrait coûter entre 20 et 25 euros/MWh, alors que l’industrie a besoin d’un prix de l’hydrogène vert compris entre 2 et 2,5 dollars contre les près de 7 dollars qu’il coûterait aujourd’hui.

Maarten Wetselaar estime qu’un cadre légal doit être mis en place pour accélérer le développement de cette technologie qui ne devrait pas durer 20 ans comme dans le cas du solaire ou de l’éolien.

Pour les véhicules légers, la solution est dans les voitures électriques, a-t-il assuré.




Maarten Wetselaar a annoncé le déploiement dès ce mois de mai, des points de recharge avec Endesa.

Dans le secteur maritime, la compagnie pétrolière Cepsa entend miser sur l’ammoniac et est déjà à la recherche d’alliances dans ce sens.

La compagnie espagnole va consacrer la quasi-totalité de sa production de biocarburants à l’approvisionnement du secteur aéronautique, a déclaré en outre Maarten Wetselaar qui n’exclut pas une future introduction en bourse de la société, mais le PDG de Cepsa a précisé qu’elle ne sera pas possible avant la mise en œuvre du plan stratégique ainsi présenté qui vise à construire une entreprise plus durable.

« Je ne pense pas que l’Espagne ou tout autre pays d’Europe puisse réussir à promouvoir l’hydrogène », a souligné le responsable de Cepsa, assurant par ailleurs que l’entreprise continuera à se développer dans les pays où elle est déjà présente.