Casablanca: démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens




Huit faux opticiens ont été arrêtés à Casablanca lors d’une opération menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et qui a conduit au démantèlement d’un réseau de falsification de diplômes d’opticiens.

La multiplication de faux opticiens dans les différentes régions du pays, sans respect des textes réglementant la profession d’opticien-lunetier détaillant, a poussé les professionnels du secteur à saisir les autorités compétentes, qui ont rapidement ouvert une enquête.

Les premières investigations menées par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont conduit l’interpellation de huit opticiens exerçant depuis de nombreuses années avec de faux diplômes.

Ils n’hésiteront pas à mettre les enquêteurs sur la piste de l’école ayant délivré les faux diplômes qui leur ont servi de base pour l’ouverture des magasins d’optique et de lunetterie.

Cette école, selon le journal arabophone Assabah, n’a aucune base légale, encore moins d’agrément délivré par le ministère de tutelle.

Elle ne dispose même pas du personnel qualifié capable de former des opticiens.

Les investigations ont révélé que dans certains cas, les diplômes sont délivrés en moins de deux semaines, en contrepartie d’une somme de 1 000 dirhams (moins de 100 euros).

Compte tenu du nombre d’opticiens non formés, l’enquête ouverte se poursuit pour mettre fin à ce fléau qui met en danger la santé des citoyens.

Les autorités tiennent à voir clair dans ce dossier.

C’est la raison pour laquelle, toutes les écoles impliquées dans la délivrance de certificats et de licences seront passées au peigne fin.