Renforcement de la souveraineté industrielle du Maroc

Renforcement de la souveraineté industrielle du Maroc




Le Royaume du Maroc veut réduire sa dépendance vis-à-vis des chocs extérieurs en renforçant sa souveraineté industrielle. Plusieurs projets sont lancés dans ce sens, en vue de promouvoir le «Made in Morocco».

Cette feuille de route vise à accélérer le développement industriel afin d’augmenter la création d’emplois, l’augmentation de la valeur ajoutée, la relance et le soutien du secteur industriel marocain impacté par la pandémie Covid-19, a déclaré le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Dans ce cadre, une banque des projets industriels a été mise sur pied, permettant l’élargissement de la base des activités industrielles dans les différentes régions du Royaume, à travers le suivi des porteurs de projets et l’encouragement à investir dans toutes les zones industrielles.




Pour ce faire, le ministre de l’Industrie et du Commerce indique qu’un groupe de travail chargé de réaliser la souveraineté industrielle a été constitué autour du renforcement de la souveraineté nationale et de l’encouragement de la stratégie « Made in Morocco ».

Au total, 918 projets ont été approuvés avec 90% du capital national, représentant la possibilité de remplacer les importations par 51,3 milliards de dirhams, ce qui permettra de compenser les importations représentant 157% de l’objectif qui a été fixé à 34 milliards de dirhams, a précisé Ryad Mezzour.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce a ajouté que ce plan prévoit la création de 196 767 emplois, dont environ 78 707 emplois directs, et la réalisation d’environ 69% de la souveraineté industrielle.