Le Polisario accuse le Maroc de payer les pays qui soutiennent sa solution au Sahara

Le Polisario accuse le Maroc de «verser des pots-de-vin» aux pays ayant soutenu sa solution au Sahara




Après l’Algérie, c’est au tour du Polisario de réagir aux succès réalisés par le Royaume du Maroc sur le dossier du Sahara occidental, à l’occasion de la réunion de la Coalition internationale contre Daesh, organisée le 11 mai à Marrakech. Face aux nombreux éloges à la solution de l’autonomie exprimés lors de cet événement, le mouvement séparatiste a choisi d’accuser le royaume de «recourir aux mensonges (…) afin de gagner du temps pour affronter une crise profonde qui le pousse chaque jour vers l’inconnu». «Ce qui s’est passé ces jours-ci dans la ville marocaine de Marrakech, en marge d’une conférence sur le terrorisme, prouve le degré d’échec et la nature de la situation difficile dans laquelle se trouve l’occupant marocain».




C’est ce qu’a souligné le Polisario dans un surprenant communiqué, publié ce vendredi. Plus grave, le Polisario a accusé le Maroc de «verser des pots-de-vin» pour gagner l’adhésion de pays participants à la réunion contre Daesh à sa proposition d’autonomie au Sahara. Le ministère algérien des Affaires étrangères a accusé le Royaume du Maroc d’«avoir détourné la Conférence de son objet annoncé et l’a transformée en une tentative pernicieuse de donner une actualité artificielle à une formule morte à sa naissance même en 2007». Comme pour l’Algérie, le groupe séparatiste armé Polisario n’a pas annoncé de «représailles» contre les Pays-Bas et Chyprr ayant exprimé, pour la première fois, leurs soutiens à l’initiative d’autonomie au Sahara marocain.