Al-Ahly accepte la finale de la Ligue des champions africaine à Casablanca

Al-Ahly se décide pour la finale de la Ligue des champions africaine à Casablanca




Le club égyptien d’Al-Ahly a publié un communiqué, dimanche, déclarant avoir décidé de disputer la finale de la Ligue des champions d’Afrique «dans n’importe quel stade du continent».

Plus tôt, plusieurs voix ont appelé la formation à se retirer du tournoi, après que la Confédération africaine de football (CAF) a insisté pour tenir le match au stade Mohammed V de Casablanca. Al-Ahly a ainsi fait part de sa décision de «jouer le dernier match de la Ligue des champions dans n’importe quel stade du continent africain, sur la base des valeurs du club et de son histoire».

La formation affirme son attachement à ses «droits légitimes d’exiger de l’Union africaine qu’elle mette en place des mesures spécifiques pour la tenue du match, afin d’assurer un niveau minimum de justice entre les deux équipes en lice, d’autant plus que ce match se fait sous la bannière d’un tournoi principal pour les compétitions africaines les plus importantes».

L’équipe égyptienne avait auparavant fait appel à l’Union africaine pour organiser le dernier match de la Ligue des champions d’Afrique sur un terrain neutre.




Obtempérant, le club a évoqué sa fierté des bonnes relations «avec tous les clubs du royaume frère du Maroc et ses supporters amoureux du football», tout en arguant ne pas être partie prenante dans la crise.

Sa position est examinée par la Confédération africaine uniquement «en raison de l’absence d’application du principe d’impartialité lors de la décision de déterminer le stade du match». «La décision concernant la finale de la Ligue des champions a été dévoilée tardivement, en incompatibilité avec les règlements de la FIFA et la Charte olympique», a fustigé Al-Ahly.

Ce dernier a aussi annoncé recourir au Tribunal arbitral du sport (TAS), «en escalade contre les points négatifs constatés par le club dans les compétitions africaines, dont le premier est le défaut aux normes régissant le processus d’organisation depuis longtemps».

Il est à noter qu’Al-Ahly s’est qualifié pour le match final de la Ligue des champions d’Afrique, qui se tiendra le 30 mai, aux dépens de l’ES Sétif, tandis que le Wydad Casablanca s’est qualifié aux dépens du club angolais Petro Atletico.