Variole du singe: le Maroc en état d’alerte sanitaire

VARIOLE DU SINGE : LE MAROC SE MET EN ÉTAT D’ALERTE




Face à la propagation de la maladie de la variole du singe en Europe et dans le monde, le Royaume du Maroc a opté pour l’anticipation, en mettant en place un plan de veille et d’alerte sanitaire.

La variole du singe, maladie rare d’origine africaine, est déjà signalée au Royaume-Uni, au Portugal, en France et en Espagne.

Plusieurs cas suspects sont détectés et les pays sont en état d’alerte, en raison de la mobilité dans le monde.

Au Royaume du Maroc, la Direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies coordonne avec les directions régionales du ministère de la Santé afin d’installer une veille.

L’objectif est d’éviter toute contamination en provenance des pays européens, surtout avec l’approche de l’« opération Marhaba 2022 », dont les préparatifs ont été déjà lancés, rapporte le journal arabophone Al Akhbar.

Cette variole, rappelle le quotidien, « demeure rare et peu contagieuse entre humains et se guérit généralement d’elle-même en quelques semaines ».

Mais les alertes sanitaires ont été déclenchées dans les pays touchés.

Les symptômes de cette maladie virale s’articulent notamment autour de « la fièvre, mal de tête, douleurs musculaires, mal de dos et fatigue ».

Maladie très virale, cette infection se transmet lors de contacts rapprochés, ou d’échanges de fluides corporels.

Aux dernières nouvelles, le Canada et les États-Unis ont enregistré leurs premiers cas de contamination, souligne la même source.