Le meurtrier du rappeur marocain Feis avoue son crime

LE MEURTRIER DU RAPPEUR MAROCAIN FEIS AVOUE SON CRIME




Plus de deux ans après, Silfano M. a, lors de l’audience au tribunal mardi, avoué avoir tiré le soir du nouvel an 2019 sur Feis, le rappeur maroco-néerlandais de 32 ans, considéré comme le « Roi du rap underground » aux Pays-Bas. Les faits se sont déroulés en pleine rue dans la nuit du 31 décembre à Rotterdam, aux Pays-Bas. Une banale dispute à propos d’un verre renversé éclate entre un groupe de fêtards dans le café Iolanda. Le propriétaire les fait sortir. Une fois à l’extérieur de l’établissement, la dispute se poursuit. Silfano sort une arme et tiré sur le rappeur Feis et son frère, Bilal. Admis à l’hôpital, Faisal Mssyeh succombe à ses blessures.




Son frère s’en sort grièvement blessé. Après s’être muré dans le silence pendant deux ans sur les conseils de son avocat de l’époque, Silfano M. a enfin avoué son crime lors de l’audience du 17 mai 2022. Le ministère de la Justice a de nouveau requis une peine de 20 ans de prison contre lui, apprend-on. Pas de quoi satisfaire la famille de Feis, (Faissal Mssyeh, à l’état civil). « Sa peine n’est rien comparée à la peine que nous avons. Tant de vies ont été détruites. Je demande au tribunal du fond de mon cœur de ne pas réduire la peine », a fulminé de colère la petite amie du rappeur, qui a par ailleurs fustigé l’appel de l’accusé. Le tribunal rendra son jugement dans deux semaines.