Saïd Chengriha accuse le Maroc de tenter d’ébranler l’unité algérienne

SAÏD CHENGRIHA ACCUSE LE MAROC DE TENTER D’ÉBRANLER L’UNITÉ ALGÉRIENNE




Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), accuse le Maroc sans le nommer de tenter d’ébranler l’unité algérienne.

De nouvelles accusations à peine voilées contre le Maroc.

« Nos ennemis sont parfaitement conscients que le secret de notre force réside dans notre unité », a souligné Saïd Chengriha dans un discours prononcé à l’occasion de sa visite dimanche 22 mai en 2ᵉ Région militaire, à Oran, au cours de laquelle il a apporté son soutien à l’initiative « main tendue » du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

« Ils œuvrent ainsi, jour et nuit, et tentent à travers toutes les voies et tous les moyens possibles à ébranler notre unité, en diffusant un discours de discorde, de division et de haine entre les composantes du même peuple par la voie de la propagande, de la désinformation et des rumeurs, afin de semer le trouble et déstabiliser notre pays », a dénoncé le général de corps d’armée.