Bobigny: lourde peine contre le chef d’un trafic de drogue en fuite au Maroc

BOBIGNY : LOURDE PEINE REQUISE CONTRE LE CHEF PRÉSUMÉ D’UN TRAFIC DE DROGUE EN FUITE AU MAROC




Le procès du supermarché de la drogue de Saint-Ouen se poursuit. Lundi, le procureur de la 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a requis différentes peines contre le chef présumé du trafic en fuite au Maroc et d’autres prévenus.

Après plusieurs jours d’audience, l’heure était aux réquisitions lundi 23 mai. Différentes peines ont été requises contre les nourrices, qui stockent la drogue chez eux, les membres actifs du point de deal (guetteurs, approvisionneurs…), les principaux acteurs, deux dirigeants du réseau, deux gérants de tabac de l’avenue Michelet.

Le ministère public a requis 10 ans de prison et une amende de 5 millions d’euros contre Aboubacar S., le chef présumé du trafic en fuite au Maroc.

Son frère Moussa, lui aussi dirigeant du réseau, fait face à 15 ans de prison et la même amende.




Le parquet de Bobigny a requis 11 années d’emprisonnement contre David M, alias Vida, considéré comme le principal gérant des activités sur le terrain.

L’un des deux gérants de tabac de l’avenue Michelet dont l’établissement a joué un rôle majeur dans le trafic encourt trois années de prison dont une ferme, l’autre une dispense de peine au vu des pressions et menaces exercées sur sa personne, rapporte Actu.

Ces deux prévenus avaient blanchi l’argent de la drogue dans les paris sportifs.

Plusieurs opérations de police menées pendant un an se sont soldées par le démantèlement de ce réseau.

Trois vagues d’interpellations ont eu lieu de juin 2020 à avril 2021.

Présenté comme l’un des plus florissants de Saint-Ouen, le point de deal de l’avenue Michelet rapportait jusqu’à 1,4 million d’euros par mois.