Amar Belani: le Maroc et Israël « ont le même ADN »

LE MAROC ET ISRAËL « ONT LE MÊME ADN » SELON AMAR BELANI




L’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Amar Belani, attaque une fois de plus le Royaume du Maroc et Israël.

Il estime que ces deux pays ont le « même ADN ». L’Algérie n’a toujours pas digéré la reconnaissance américaine de la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara sous l’administration de l’ex président des États-Unis Donald Trump.

Amar Belani est revenu sur le sujet. « […] Ceux qui espéraient que la décision de l’ex-administration américaine allait leur ouvrir un boulevard susceptible de faire sortie l’Union européenne et ses États membres (notamment) de la ‘zone de confort’ (sic) doivent dessiller et faire face à une nouvelle situation où la communauté internationale sera plus regardante sur le respect des principes et des valeurs de la charte des Nations Unies », a-t-il déclaré.




L’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Amar Belani, a fait ses déclarations dans un entretien qu’il a accordé à l’agence de presse sahraouie SPS.

Selon l’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, le recours à la force pour modifier les frontières est strictement interdit par le droit international.

À ce titre, il a rappelé que la Cour de justice de l’Union européenne a « clairement statué que le territoire du Sahara occidental est un territoire ‘séparé et distinct’ et que le Maroc n’y exerce aucune forme de souveraineté ».

Le lancement prochain de négociations entre le Royaume du Maroc et l’Espagne sur la délimitation des eaux territoriales et de l’espace aérien s’est invité dans l’interview. L’Algérie « suit de près » cette question, a affirmé le diplomate algérien.




En « vertu du droit international et des arrêts de la cour de justice de l’Union européenne, les eaux contiguës au territoire du Sahara occidental ne relèvent pas de la souveraineté marocaine », a encore rappelé Amar Belani.

L’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a par ailleurs vivement critiqué la relation entre les deux pays.

« […] Ces deux régimes […] ont le même ADN : ils ont en partage l’expansionnisme institutionnalisé (l’article 42 de la constitution du Maroc dispose que le roi est garant de l’intégrité territoriale du royaume dans ses frontières “authentiques”), la violation systématique, préméditée et planifié des droits de l’Homme des peuples subjugués et, enfin la spoliation massive de leurs ressources naturelles sur lesquelles ces derniers disposent pourtant d’une souveraineté permanente au regard du droit international ».