Maroc-Algérie: aucune chance de réconciliation pour le moment

MAROC-ALGÉRIE: AUCUNE CHANCE DE RÉCONCILIATION POUR LE MOMENT




Entre le Royaume du Maroc et l’Algérie, la tension est toujours aussi grande. Abdelaziz Rahabi, ancien ambassadeur d’Algérie à Madrid, affirme que les causes ayant entraîné la crise entre les deux pays demeurent présentes.

Abdelaziz Rahabi

L’Algérie a unilatéralement coupé les ponts avec le Royaume du Maroc le 24 août 2021. Depuis, leurs relations demeurent tendues.

Les points de friction sont notamment la question du Sahara marocain, le soutien que le Royaume du Maroc aurait soit disant apporté au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), etc.

Pour Abdelaziz Rahabi, ancien ambassadeur d’Algérie à Madrid, les causes qui ont entraîné la crise entre l’Algérie et le Royaume du Maroc demeurent présentes.




Il revient sur les déclarations du représentant marocain aux Nations-Unies Omar Hilale en juillet 2021 sur la “sécession” de la Kabylie, « une déclaration inédite, inacceptable et provocatrice, et qui touche directement à l’unité nationale, en appelant une région chère aux Algériens de faire sécession de l’Algérie », a-t-il pointé dans un entretien qu’il a accordé à Ennahar TV.

Abdelaziz Rahabi dit avoir espéré des excuses de la part du Royaume du Maroc ou la suppression pure et simple du discours de son représentant à l’Organisation des Nations unies.

« Ceci n’a pas eu lieu, et depuis deux ou trois semaines à New-York, le même ambassadeur a répété le même discours », a indiqué le diplomate algérien.

Selon lui, tant que les causes de la crise seront présentes, il n’y a aucune chance que le Royaume du Maroc et l’Algérie se réconcilient.