Le Maroc et le Bahreïn signent un mémorandum d’entente sur les énergies renouvelables

LE MAROC ET LE BAHREÏN SIGNENT UN MÉMORANDUM D’ENTENTE SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES




Le Royaume du Maroc et le Bahreïn ont signé un mémorandum d’entente visant le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine des énergies renouvelables.

Signée, par visioconférence, par la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali et le ministre bahreïni de l’électricité et de l’eau, Wael bin Nasser Al Mubarak, la convention porte sur l’échange d’expertises, le transfert de technologie, le renforcement des compétences et la consolidation de l’investissement public et privé dans le secteur des énergies renouvelables.

Elle vise également l’appui de la mise en œuvre de plusieurs initiatives en vue de réaliser les objectifs de développement et les intérêts communs des deux pays à travers la prospection, l’examen et le développement des secteurs relatifs à l’énergie renouvelable.

Il s’agit aussi d’encourager les investissements et l’échange d’expertises, notamment en ce qui concerne les projets de l’énergie solaire, le développement des techniques de stockage et de l’automatisation, ainsi que les programmes de renforcement des compétences.




En vertu de cet accord, les deux parties coopèreront à travers des programmes d’évaluation des ressources des énergies renouvelables, des projets d’intégration des techniques de l’énergie solaire dans les bâtiments, ainsi que l’appui de la formation et des ateliers dans le domaine.

Ce mémorandum d’entente constitue un modèle de coopération à travers lequel les deux pays aspirent à réaliser une transition énergétique durable, globale et flexible dans les deux pays, et ce, à travers l’échange des expertises et des bonnes pratiques, ainsi que le transfert de technologie et le renforcement des compétences, a souligné la ministre marocaine.

Le ministre bahreïni a relevé que les orientations des dirigeants des deux pays, ainsi que les relations bilatérales constituent le socle des perspectives de coopération entre les différents secteurs dans les deux Royaumes, exprimant son souhait de renforcer la coopération bilatérale et l’échange des expertises et des pratiques mondiales.