(Vidéo) Affaire Jacques Bouthier: témoignage d’un ex-manager d’Assu 2000 à Tanger

(VIDÉO) AFFAIRE JACQUES BOUTHIER: TÉMOIGNAGE D’UN EX-MANAGER D’ASSU 2000 À TANGER




Outre les Françaises, les Marocaines ont été également ciblées par Jacques Bouthier, l’ex-patron du groupe mis en examen pour traite d’êtres humains et viols sur mineures, à la suite d’une enquête déclenchée par le témoignage d’une jeune femme de 22 ans qui a porté plainte pour séquestration et viol dans un commissariat parisien.

Un ex-manager d’Assu 2000 à Tanger témoigne.

Lors de ses visites au Maroc, le directeur choisissait ses cibles présumées parmi les jeunes employées âgées de 18 à 24 ans qui ne parlent pas forcément bien français, explique sur BFMTV Khamisse, ex-manager chez Assu 2000 à Tanger.

« Il regarde les filles, passe l’information à l’un de ses responsables pour que celui-ci gère l’affaire pour lui en prenant contact avec cette personne ».

Nombreuses sont ces filles à qui Jacques Bouthier à fait des avances.




L’une des collaboratrices de Khamisse s’en est d’ailleurs plaint.

« Mais, en tant que petit responsable, je ne peux pas intervenir là-dessus, car on est en train de parler du PDG de la boîte », poursuit l’ex-manager.

Selon lui, la moindre tentative de dénonciation serait synonyme de licenciement.

« On a essayé, dans un premier temps, de créer une sorte de syndicat. Mais automatiquement, ce groupe est viré du jour au lendemain.

On les vire avec des motifs banals, assure Khamisse.

Ce dernier a été lui-même « touché indirectement par le comportement de Jacques Bouthier ».

« Chaque année, des personnes pouvaient gagner un voyage lors de challenges. Une année, j’ai gagné le challenge.

Mais il a dit à l’un de ses responsables ‘on ne veut pas de garçon, il faut inviter seulement des filles’ », raconte-t-il.