Marhaba 2022 (MRE): le dispositif mis en place par le gouvernement

MARHABA 2022 (MRE) : LES DÉTAILS DU DISPOSITIF MIS EN PLACE PAR LE GOUVERNEMENT




En prévision du démarrage de l’opération Marhaba 2022, prévue dans quelques jours, le gouvernement a pris une série de mesures pour assurer une parfaite organisation de l’édition.

Les détails ont été livrés par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

S’exprimant au parlement sur le sujet, le ministre a déclaré que l’opération Marhaba sera exceptionnelle à plus d’un niveau, précisant que de principales mesures ont été prises en coordination avec les autres services et départements concernés.

Ces mesures concernent en particulier, l’amélioration de la qualité des services consulaires pour le suivi de l’opération de transit et la coordination avec les pays d’accueil; la mobilisation pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger; l’ouverture de consulats mobiles dans les différents ports de Sète, Gênes et Algesiras et le renforcement du capital humain des services consulaires dans les pays, notamment en Espagne, en France, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas, a-t-il souligné.




Par ailleurs, jusqu’à 32 ferries ont été mobilisés sur toutes les lignes maritimes reliant les ports marocains aux destinations espagnoles, françaises et italiennes.

Ces navires offrent une capacité d’environ 480 000 passagers et quelque 123 000 voitures dans le cadre d’un programme de 571 voyages hebdomadaires, précise-t-on.

S’agissant du transport aérien, il a indiqué que le nombre de vols a été augmenté, avec le renforcement de l’offre existante et l’ouverture de nouvelles lignes pour faire face à la demande sur certaines destinations.

Pour le transport terrestre, Nasser Bourita a indiqué que de nouvelles sociétés ont été autorisées pour assurer le transport des Marocains résidant à l’étranger en Europe, avec la mise en place d’un guide dédié.

Sur le plan sécuritaire, l’exécutif a mobilisé toutes les ressources pour garantir le bon déroulement de l’opération.

Quant au volet sanitaire, les autorités ont instauré un protocole sanitaire souple, qui consiste en la présentation d’un pass vaccinal ou d’un test PCR négatif au cours des 72 heures précédant le voyage.

De même, un médecin et un espace d’isolement seront déployés au sein des différents navires réservés à l’opération.