Vox exige que le Maroc reconnaisse « l’espagnolité » de Sebta et Melilla

VOX EXIGE QUE LE MAROC RECONNAISSE « L’ESPAGNOLITÉ » DE SEBTA ET MELILLA




Le parti espagnol d’extrême droite Vox demande au gouvernement de Pedro Sanchez d’exiger du Maroc la reconnaissance « explicite » de la souveraineté espagnole sur Sebta et Melilla. Dans une proposition au Congrès, Vox demande à l’Exécutif de Pedro Sanchez d’œuvrer « diplomatiquement » pour la reconnaissance « explicite et sans réserve » par le Maroc de la souveraineté espagnole sur Sebta et Melilla, ainsi que sur les îles Chafarinas, les rochers d’Al Hoceïma et Vélez de la Gomera et l’îlot de Perejil. Le Royaume du Maroc a toujours revendiqué ces territoires géographiquement situés en Afrique du Nord, rappelle le président de la formation d’extrême droite, Santiago Abascal.




Le président de la formation d’extrême droite a souligné que ces revendications ne reposent sur aucune base juridique. « La souveraineté espagnole sur tous ces territoires est expressément inscrite à l’article 3 du traité de paix et d’amitié du 26 avril 1860, conclu entre l’Espagne et le Maroc », soutient le leader de Vox. Santiago Abascal dénonce le souhait du Maroc d’annexer ces territoires qui font partie intégrante du territoire espagnol, bien avant la création du royaume en tant que société organisée en 1956. Selon lui, le roi Mohammed VI « profite de la faiblesse » du gouvernement de Sanchez et de « l’absence d’une politique étrangère ferme de l’Espagne pour concrétiser ses envies ».