Plus de 73.000 acteurs ont participé aux consultations nationales pour améliorer la qualité de l’École publique

M. Chakib Benmoussa au Forum de la MAP: plus de 73.000 acteurs ont participé aux consultations nationales pour l’amélioration de la qualité de l’École publique




Quelque 73.176 acteurs du système éducatif ont participé jusqu’à présent aux Consultations nationales pour l’amélioration de la qualité de l’École publique, a indiqué, à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, M. Chakib Benmoussa.

Chakib Benmoussa





M. Chakib Benmoussa, qui était l’invité du Forum de la MAP pour discuter du thème “Quelle feuille de route pour une école publique de qualité ?”, a souligné que ces participants ont animé 6.098 ateliers organisés dans toutes les régions du Royaume du Maroc.

Les différents ateliers organisés à cet égard ont révélé que les mesures inscrites dans la feuille de route “représentent des sujets partagés par tous (élèves, enseignants et parents)”, a-t-il dit, notant que les acteurs du système éducatif ainsi que les partenaires ont fait preuve d’une grande maturité et d’un grand sens d’engagement quant à la réflexion, et ce pour l’amélioration de l’école publique.

M. Chakib Benmoussa a mis en avant le processus des concertations notamment en termes du contenu, tout en plaidant pour donner à l’école sa place réelle.




Il faut donner à l’école sa place réelle à même de se positionner au centre des politiques et au cœur des préoccupations du gouvernement, en plus de l’importance de la discussion du sujet.

Pour ce qui est de la programmation de ces concertations, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, a précisé qu’elles prendront fin le 30 juin sur le terrain et le 10 juillet sur la plateforme numérique, dont les résultats seront rendus publics au niveau national à partir du 15 juillet.

“C’est un projet sociétal qui vise à définir l’éducation de qualité en tant que projet national pour tous”, a tenu à préciser M. Chakib Benmoussa, soulignant la nécessité d’impliquer tous les acteurs dans le plan de réforme, ainsi que de rétablir un climat de confiance en l’école.




Il s’agit aussi de créer une culture de travail d’équipe et de dialogue mutuel, donnant le droit d’opinion à tous les intéressés, ainsi qu’à stimuler un changement des mentalités, et assurer la qualité des décisions participatives et l’engagement des acteurs du changement.

M. Chakib Benmoussa a souligné que le ministère est en train de mettre à l’épreuve la feuille de route, de suivre les suggestions basées sur l’intelligence collective, de partager les expériences pionnières, ainsi que de s’assurer de l’implication volontaire de toutes les parties prenantes.

Le forum de la MAP est un espace de débat sur les questions d’actualité politique, économique, culturelle et sociale. Des représentants des pouvoirs publics et des personnalités de divers horizons ainsi que des représentants des médias y sont conviés.