Indice de performance environnementale: le Maroc recule de 60 places

LE ROYAUME DU MAROC CHUTE DE 60 PLACES DANS L’INDICE DE PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE




Classé au 100ème rang mondial en 2020, le Royaume du Maroc recule de 60 places dans l’Indice de performance environnementale pour l’année 2022.

Il occupe également les dernières places dans les sous-indices de ce classement établi par les universités de Yale et de Columbia.

L’Indice mondial de performance environnementale (EPI) pour l’année 2022, publié il y a quelques jours, a classé le Maroc à la 100ème place mondiale sur 180 pays, avec 28,4 points sur 100.

Ce classement est établi par Yale Center for Environmental Law and Policy et le Center for International Earth Sciences Information Network de l’Institut de la terre de l’Université Columbia.

Ce classement fournit un résumé basé sur des données de l’état de la durabilité dans le monde.

Il s’appuie dans son évaluation de l’état environnemental des pays sur deux indicateurs de base : la santé environnementale et la vitalité des écosystèmes, divisés en un ensemble de sous-indicateurs.




Le rapport attribue aux pays une note de 0 à 100 en fonction de leur performance pour chaque indicateur.

Ce rapport est préparé tous les deux ans et publié à l’occasion de la célébration mondiale de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin de chaque année.

Ainsi, le Royaume du Maroc recule de 60 places, alors qu’il a été classé au 100ème rang dans l’édition 2020 de cet indice.

Ainsi, le Royaume du Maroc s’est classé 123ème dans l’indice de santé environnementale, à la 138ème place pour la vitalité des écosystèmes et 135ème en performance en matière de changement climatique.

Le Royaume du Maroc est notamment 135ème pour le sous-indice relatif à l’atténuation du changement climatique, 143ème pour celui de la qualité de l’air, 107ème dans le sous-indice de la qualité d’eau potable et d’assainissement, 161ème pour celui relatif aux métaux lourds et 92ème pour la gestion des déchets.




Au niveau arabe, le Maroc s’est classé 16ème, derrière les Émirats arabes unis (39ème place mondiale), Djibouti (60ème), la Jordanie (81ème), les îles Comores (85ème), le Koweït (87ème), Bahreïn (90ème), la Tunisie (96ème), l’Arabie saoudite (109ème), l’Égypte (127ème), le Qatar (137ème), le Liban (142ème), Oman (149ème) et l’Algérie (155ème).

Le royaume devance l’Irak (169ème) et le Soudan, qui s’est classé 14ème dans le monde arabe et 171ème au niveau mondial.

Les premières places du classement sont dominées par les pays européens avancés.

Ainsi, le Danemark arrive au premier rang mondial, devant le Royaume-Uni, la Finlande, Malte, la Suède, Luxembourg, la Slovénie, l’Autriche, la Suisse et l’Islande.

Le Pakistan (176e), le Bangladesh, le Vietnam, Myanmar et l’Inde sont classés, pour leur part, dans les derniers rangs, en raison des faibles efforts de ces pays et de leur engagement envers les normes environnementales.

À rappeler que les résultats de l’indice de performance environnementale sont un outil essentiel pour évaluer les politiques environnementales mondiales et leur efficacité dans la réalisation des objectifs mondiaux de durabilité.