Affaire Brahim Ghali: le juge Rafael Lasala prolonge ses investigations

AFFAIRE GHALI : LE JUGE RAFAEL LASALA PROLONGE SES INVESTIGATIONS DE SIX MOIS SUPPLÉMENTAIRES




Nouveau rebondissement dans l’enquête sur l’entrée du chef du groupe séparatiste armé Polisario Brahim Ghali en Espagne, le 18 avril 2021. Le juge d’instruction, Rafael Lasala, a décidé de la prolonger pour six mois supplémentaires, même si le tribunal provincial de Saragosse a ordonné, le 26 mai, de classer ce dossier, rapporte le quotidien espagnol El Mundo. Une période au cours de laquelle il prévoit de concentrer ses investigations sur le faux passeport ayant servi à identifier le chef du Front Polisario lors de son arrivée à l’hôpital San Pedro de Logroño. Le juge «Rafael Lasala a jugé pertinent de poursuivre la ligne d’enquête sur le présumé crime de falsification de documents.




Ceci puisque Brahim Ghali a été identifié à l’hôpital avec un passeport algérien, sous le nom de Mohamed Benbatouche», ajoute la même source. La procédure que le juge d’instruction avait ouverte en avril dernier, contre le fils de Brahim Ghali, est toujours en vigueur. Pour rappel, Rafael Lasal a commencé à s’intéresser à El Ouali Sidi Mustapha, début d’avril. Il veut l’entendre pour savoir si c’est lui qui, le 18 avril 2021, avait enregistré son père avec un faux passeport à l’hôpital de San Pedro de Logroño. Depuis, il cherche à le localiser. Il a déjà demandé, en vain, à la délégation du Front séparatiste armé Polisario à Madrid de lui fournir l’adresse actuelle du fils de Brahim Ghali.