Algérie: les banques gèlent leurs opérations avec l’Espagne

Algérie: les banques gèlent leurs opérations d’exportation et d’importation avec l’Espagne




La suspension, par l’Algérie, de son traité d’amitié avec l’Espagne, s’accompagne de nouvelles mesures.

Mercredi, l’Association professionnelle des banques et établissements financiers d’Algérie a diffusé une note aux dirigeants des banques et établissements financiers du pays, leur demandant de geler toute démarche de domiciliation bancaire pour l’import ou l’export vers et depuis l’Espagne.

L’association a appelé les banques et les établissements financiers du voisin de l’Est à prendre toutes les mesures nécessaires pour «appliquer strictement» cette mesure qui entre en vigueur à compter d’aujourd’hui, jeudi 9 juin, rapportent les médias algériens.

Cette décision intervient immédiatement après celle de la présidence algérienne de suspendre le traité d’amitié et de bon voisinage avec l’Espagne, signé en 2002, en raison du soutien de Madrid à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara.

Hier devant la chambre des représentants du Parlement espagnol, le chef du gouvernement Pedro Sanchez a réitéré le soutien de son pays au plan d’autonomie proposé par le Maroc pour le Sahara marocain, affirmant qu’«après plusieurs décennies, de nombreux pays ont compris quelle est la solution la plus réaliste».