Maroc: croissance des exportations de l’artisanat de 31% à fin avril 2022

MAROC : CROISSANCE DES EXPORTATIONS DE L’ARTISANAT DE 31% À FIN AVRIL 2022




Le secteur de l’artisanat s’est redressé avec la reprise de l’activité touristique, enregistrant une augmentation des exportations de l’ordre de 31% à fin avril 2022, a indiqué, à Rabat, la ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor.

Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur «les mesures prises pour faire face à la crise du secteur de l’artisanat», Fatim-Zahra Ammor a souligné que l’évolution précitée dépasse de 19% le volume des exportations enregistré avant la crise sanitaire.

Le secteur a fortement souffert de la crise sanitaire, en particulier l’artisanat d’art, a fait remarquer la ministre, notant que ce segment compte 18% de la main-d’œuvre du secteur.




La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a noté qu’un grand nombre d’artisans travaille dans le secteur informel, ce qui implique une urgence en matière de structuration et d’organisation.

Fatim-Zahra Ammor a fait part de la publication des décrets d’application à vocation d’organiser et de promouvoir 172 professions, et de la création d’une plateforme électronique du Registre national de l’artisanat permettant aux artisans de s’inscrire à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

La responsable gouvernementale a estimé que ces mesures sont à même d’accélérer le système de couverture sanitaire du secteur, précisant qu’à ce jour, plus de 164 000 artisans ont été inscrits au Registre.




Afin d’accompagner les professionnels en matière de promotion des produits artisanaux, la ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a fait état du lancement d’une vaste campagne dans plusieurs grands centres commerciaux, soulignant que cette opération pilote offre une opportunité aux artisans d’améliorer leurs revenus pour atténuer les répercussions de la crise sanitaire.

Parallèlement, les accords liés au e-commerce ont été étoffés pour proposer un nouveau produit de financement à des conditions préférentielles et un accompagnement non financier au profit de tous les artisans.

Le ministère œuvre également à une révision de la Semaine nationale de l’artisanat pour permettre au plus grand nombre d’artisans d’en bénéficier, et à travers l’intégration de la dimension internationale pour promouvoir les exportations.