Du cannabis caché dans des gâteaux: 2 Belgo-Marocains arrêtés et condamnés

DU CANNABIS CACHÉ DANS DES GÂTEAUX: DEUX BELGO-MAROCAINS ARRÊTÉS ET CONDAMNÉS




La police judiciaire de Bruxelles a arrêté deux Belgo-Marocains gérant d’une société des voyages en car Bruxelles-Casablanca, dont les chauffeurs ont transporté du cannabis dissimulé dans « des gâteaux marocains ».

Tous ont été condamnés à différentes peines de prison.

Tout est parti d’une lettre anonyme envoyée à la police judiciaire de Bruxelles en mars 2019 pour l’informer de l’importation régulière des centaines de kilos de résine de cannabis par une société qui organisait des voyages en car Bruxelles-Casablanca, fait savoir L’Avenir.

La police emploie les méthodes particulières de recherche pour démanteler ce réseau.

Elle met sur écoute les téléphones des deux gérants de la société qui sont des Belgo-marocains.




Les enquêteurs apprennent qu’un car arrivera à Bruxelles en provenance de Casablanca, avec à son bord des « gâteaux marocains ».

Les chauffeurs devaient assurer la descente des passagers à Bruxelles-Midi et ensuite repartir vers un entrepôt, près du canal, pour décharger les “gâteaux”.

Quelques jours plus tard, le car arrive de nuit, fait descendre une trentaine de voyageurs, et repart vers un entrepôt, près du canal, pour décharger les “gâteaux”.

Les chauffeurs accomplissent leur mission.

Alors qu’ils sortaient du canal à bord d’une Citroën C3 Picasso banale, ils ont été arrêtés par les enquêteurs.

Lors des interrogatoires séparés, l’un d’eux se montre coopératif.




Il confie aux enquêteurs qu’il était à son troisième voyage chargé de “h” et que ses deux patrons lui payaient une misère.

Il livre également deux carrossiers de Jumet.

Ce sont eux qui ont confectionné les caches.

Ces informations ont permis aux enquêteurs d’arrêter les deux gérants des entreprises de voyage et les deux carrossiers de Jumet.

Poursuivis devant la justice belge, les deux Belgo-Marocains ont été condamnés à sept ans de prison ferme.

Le chauffeur bavard a écopé de trois ans de prison ferme tandis que le second a été condamné à 4 ans.

Quant aux deux carrossiers de Jumet, ils ont été condamnés à 40 mois de prison chacun.