(Vidéo) Maroc: interdiction de la projection du film “The Lady Of Heaven”

(Vidéo) Le Centre Cinématographique marocain décide d’interdire la projection du film “The Lady Of Heaven” dans le territoire national




Le Centre Cinématographique marocain (CCM) a décidé de ne pas accorder une autorisation au film “The Lady Of Heaven” (la Dame du paradis) de son réalisateur Eli King et son auteur Yasser Al Habib et d’interdire sa projection commerciale ou culturelle dans le territoire national.

Dans un communiqué, le Centre Cinématographique marocain précise que cette décision intervient suite à la position du Conseil supérieur des oulémas qui a l’insigne honneur d’être présidé par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, descendant du Prophète, du samedi 11 juin 2022 condamnant fermement le contenu de ce film, qui est contraire aux constantes du Royaume du Maroc définies dans la Constitution.

Parmi les principaux points contestés, la représentation du prophète Mohammed ﷺ, interdite par l’Islam sunnite, mais aussi de ses proches et compagnons, dont notamment celle du fondateur de la branche chiite, Ali.

Le lien est rapidement fait avec le réalisateur, d’obédience chiite, accusé de vouloir semer la discorde entre communautés musulmanes.




Les services compétents dans le Royaume du Maroc ont l’habitude d’autoriser les œuvres cinématographiques et audiovisuelles qu’elles soient tournées à l’intérieur du territoire national ou à l’étranger pour les importer du pays de production et les distribuer sur les salles de cinéma à l’intérieur du territoire national, dans le respect total des textes législatifs et réglementaires régissant le secteur cinématographique au Royaume du Maroc, si elles ne sont pas contraires aux constantes et aux sacralités du Royaume du Maroc, rappelle le communiqué du Centre Cinématographique marocain.

Le long-métrage, sorti en salles le 3 juin, avait déjà provoqué la polémique à l’étranger: au Royaume-Uni, des manifestations ont été organisées par des membres de la communauté musulmane pour dénoncer son caractère jugé blasphématoire.

Dans certaines villes, le film a été suspendu. D’après la presse britannique, le film a aussi été interdit en Iran, au Pakistan et en Irak.




Synopsis du film:

Après avoir perdu sa mère au milieu d’un pays déchiré par la guerre, un enfant irakien apprend l’importance et le pouvoir de la patience en découvrant l’histoire de Dame Fatima et de ses souffrances.