Le Roi Mohammed VI propose la création d’un Institut africain pour l’apprentissage

LE ROI MOHAMMED VI PROPOSE LA CRÉATION D’UN INSTITUT AFRICAIN POUR L’APPRENTISSAGE




Le Roi Mohammed VI, a adressé, ce mercredi, un message aux participants à la 7e Conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VII), qui se tient à Marrakech sous le thème «l’apprentissage et l’éducation des adultes pour le développement durable : un agenda transformateur».

Dans son message, dont lecture a été donnée par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le Roi Mohammed VI souligne la joie du Maroc d’être le premier pays arabe et africain à abriter la CONFINTEA, dont la problématique est essentielle.

Par ailleurs, ce congrès nous offre l’opportunité d’évaluer les réalisations respectives de nos pays dans ce domaine et cet effort constituera une forme de contribution à la mise en œuvre des Objectifs pour le développement durable, programmée à l’horizon 2030, a-t-il relevé.

«Nous sommes heureux de proposer, au cours de cette conférence, l’adoption d’un nouveau cadre d’action, intitulé « Cadre d’action de Marrakech », afin d’orienter et de développer l’apprentissage et l’éducation des adultes», a ajouté le Roi Mohammed VI, rappelant que ce document constituera une feuille de route pour les douze prochaines années.




Le Roi Mohammed VI propose par ailleurs la création d’une commission interministérielle post-CONFINTEA VII, qui se réunira chaque année et veillera à l’application effective de toutes les recommandations formulées, notamment au niveau continental.

Aussi, le Maroc propose de créer un «Institut africain pour l’apprentissage tout au long de la vie» afin de renforcer la coordination et la coopération Sud-Sud dans le domaine de l’apprentissage des adultes et de l’apprentissage tout au long de la vie.

«Cet institut sera un centre régional qui aura vocation à renforcer les capacités des parties prenantes, des institutions et des organisations régionales dans le domaine», ajoute le communiqué royal.

«De même, il permettra, outre l’échange des expériences réussies, le transfert du savoir ainsi que le partage des expertises liées à l’apprentissage et à l’éducation des adultes, plus particulièrement aux niveaux des villes africaines apprenantes», précise le Roi Mohammed VI dans son allocution.