L’Algérie accuse le Maroc de colporter des rumeurs

L’ALGÉRIE ACCUSE LE MAROC DE COLPORTER DES RUMEURS




L’Algérie dément avoir sollicité le soutien de la Ligue arabe dans sa crise avec l’Espagne, accusant le Royaume du Maroc d’être derrière ces « allégations ».

« Certains sites sur les réseaux sociaux ont rapporté des informations tissées par les laboratoires de propagande du Makhzen faisant état d’un prétendu échec de l’Algérie à engranger le soutien nécessaire pour la tenue d’une réunion extraordinaire de la Ligue arabe afin d’adopter une résolution de solidarité avec elle », a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué cité par TSA.

Le ministère algérien des Affaires étrangères accuse le Royaume du Maroc d’avoir suscité ces « fausses informations dénuées de tout fondement et en totale contradiction avec les valeurs de la diplomatie algérienne qui exerce ses missions en toute transparence et souveraineté ».




Il rappelle que l’Algérie est en crise « politique » avec l’Espagne qui a décidé de soutenir le plan d’autonomie du Sahara marocain, en violation de « ses obligations » et du droit international.

Pour cette raison, l’Algérie, « sûre de la justesse de sa position et des décisions politiques et souveraines qu’elle a prises dans ce cadre, n’est pas dans le besoin de positions de soutien de pays frères ou amis ou d’organisations internationales », a conclu le ministère algérien des Affaires étrangères.

La crise entre les deux pays s’est ouverte le 18 mars, après l’annonce du changement de position de l’Espagne sur le Sahara marocain.

En réaction, l’Algérie a rappelé son ambassadeur à Madrid pour des consultations, puis a suspendu mercredi 8 juin, le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne.

Une décision dénoncée par la Commission européenne qui a appelé l’Algérie « à revoir cette décision ».