Omar Hilale devant le Comité juif américain: attachement indéfectible du Maroc à la paix et à la prospérité au Moyen-Orient

Omar Hilale devant le Comité juif américain : Attachement “indéfectible” du Maroc à la paix et à la prospérité au Moyen-Orient




L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a réaffirmé, à New-York, l’attachement “indéfectible” du Maroc à la paix, à la sécurité et à la prospérité au Moyen-Orient.

Intervenant aux côtés de ses homologues du Bahreïn, des Émirats arabes unis et d’Israël, lors d’un Panel tenu dans le cadre de la Conférence mondiale 2022 du Comité juif américain (AJC) sous le thème « Vents de changement: le nouveau Moyen-Orient », M. Hilale a souligné que le Royaume du Maroc reste fidèle et guidé par les engagements contenus dans la Déclaration tripartite, signée le 22 décembre 2020 à Rabat devant Sa Majesté Mohammed VI, entre le Maroc, les États-Unis et Israël.

À cet égard, il a souligné que cette étape historique constitue un continuum, et nullement un début, de la profondeur et de l’excellence des relations entre le Maroc, les États-Unis et Israël.

Par ailleurs, l’ambassadeur a saisi cette occasion pour mettre en relief les progrès, initiatives et chantiers lancés au Maroc.




Ceci pour assurer un engagement transversal de toutes les parties prenantes de la société marocaine (Départements gouvernementaux, universités, monde des affaires, acteurs de la société civile) aux nouvelles opportunités offertes par les Accords d’Abraham, tout en articulant le nombre des visites officielles des hauts responsables israéliens au Maroc, la signature de multiples protocoles d’accord, la conclusion de consultations politiques et la conduite de plusieurs échanges éducationnels et culturels.

De même, M. Hilale a souligné le rôle “indispensable” des États-Unis pour donner une impulsion concrète aux Accords d’Abraham, expliquant qu’à travers la mise en place de mécanismes de coopération souples et efficaces, il y aura davantage d’opportunités pour augmenter les échanges et les investissements, renforcer les capacités et consolider le partage des bonnes pratiques.

Le diplomate a, en outre, réitéré la pleine disposition du Maroc à poursuivre ses efforts afin de réunir les conditions propices à un retour des parties au conflit israélo-palestinien à la table des négociations.




« La reprise des négociations entre les Israéliens et les Palestiniens impulsera un momentum pour la paix au Moyen-Orient », a-t-il conclu.

En marge de cette conférence mondiale, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l’ONU a organisé, mercredi, un dîner officiel en l’honneur des membres du Conseil d’administration du Comité juif américain.

Durant ce dîner, les dirigeants de l’AJC ont hautement salué le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et les actions du Royaume en matière de promotion du dialogue inter-religieux et inter-culturel, le respect mutuel, la cohabitation sociale et la lutte contre le discours de haine.

De même, un vibrant hommage a été rendu à SM le Roi Mohammed VI pour Son rôle phare dans la protection et la sauvegarde de l’héritage juif marocain et pour la promotion des valeurs de dialogue entre les religions et les cultures, en se référant particulièrement à Bayt Dakira et à l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams morchidines et morchidates.