Une famille perçoit 60 000€ d’aides sociales alors qu’elle vit au Maroc

UNE FAMILLE PERÇOIT 60 000€ D’AIDES SOCIALES ALORS QU’ELLE VIT AU MAROC

Une famille de Sallaumines ( commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France) installée au Maroc est accusée d’avoir détourné plus de 60 000 euros d’aides sociales au cours de période allant de janvier 2017 à juillet 2020.




Une famille de Sallaumines (Pas-de-Calais) installée au Royaume du Maroc est accusée d’avoir détourné plus de 60 000 euros d’aides sociales au cours de période allant de janvier 2017 à juillet 2020.

La mère et le père ont été récemment interpellés.

Tout est parti des incohérences constatées dans le dossier de cette famille sallauminoise.

Alertés par la Caisse d’allocations familiales (CAF) du Pas-de-Calais, les policiers ont mené une enquête qui s’est avérée fructueuse.

Ils ont découvert que le couple domicilié à Sallaumines avec ses sept enfants aurait frauduleusement perçu 61 532€ de prestations sociales diverses entre janvier 2017 et juillet 2020 alors que la famille résidait principalement et majoritairement au Royaume du Maroc.




Ils auraient vécu dans le Royaume du Maroc plus de 10 mois en 2017, plus de 7 mois en 2018, plus de 9 mois en 2019 et plus de 8 mois en 2020, rapporte La Voix du Nord.

Depuis le Royaume du Maroc, les enfants suivaient leur scolarité par correspondance.

Dans le détail, le couple aurait touché 41 210€ d’allocations familiales et d’allocation rentrée, 15 000€ d’APL (aide personnalisée au logement), 3 512€ de RSA (revenu de solidarité active), et 958€ de prime de fin d’année.

Lors de son audition, la mère de famille, en charge des papiers pour le foyer, a reconnu avoir bénéficié de ces prestations de la CAF.

Elle assure toutefois qu’elle n’était pas au courant qu’il fallait résider sur le territoire français pour les percevoir.

Convoqué devant le tribunal de Béthune le 2 décembre prochain, le couple devra rembourser la somme perçue indûment.