Agences de voyage: l’Algérie annule sa décision contre l’Espagne

AGENCES DE VOYAGE : L’ALGÉRIE ANNULE SA DÉCISION CONTRE L’ESPAGNE

Les autorités de la région de Bouira, dans le nord de l’Algérie, ont indiqué que l’instruction donnée aux agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne était un « malentendu ».




Dans une circulaire, les autorités de la région invitaient les agences de voyage à cesser « immédiatement toute relation de travail » avec l’Espagne pour se conformer à la décision du gouvernement de suspendre le traité d’amitié avec ce pays.

« C’est un malentendu », a déclaré un responsable de la Direction du Tourisme de Bouira au média spécialisé Visa et Voyages Algérie, demandant « de ne pas tenir compte de cette note » qui a été déjà « retirée ».

L’Union nationale algérienne des agences de tourisme et de voyages (UNATV) a également publié un communiqué, niant que de telles instructions aient été données.




Des sources du ministère espagnol de l’Industrie, du commerce et du tourisme ont indiqué à Europa Press n’avoir reçu aucune notification officielle de cette mesure.

Les touristes algériens ne représentent que 0,1% des visiteurs de l’Espagne.

En 2021, quelque 27 500 touristes algériens ont visité l’Espagne contre 331 190 en 2019, dernière année normale avant la pandémie du Covid-19.

L’Algérie a annoncé le 8 juin la suspension du traité d’amitié avec l’Espagne, en réaction à la décision du gouvernement du pays de soutenir le plan d’autonomie du Sahara marocain.

Le 19 mars, l’Algérie avait déjà rappelé son ambassadeur à Madrid pour des consultations et avait menacé ensuite d’augmenter les prix de cession du gaz à l’Espagne.