L’Espagne augmente ses ventes d’électricité au Maroc

L’ESPAGNE AUGMENTE SES VENTES D’ÉNERGIE AU MAROC, EN PLEINE CRISE AVEC L’ALGÉRIE

Les exportations d’électricité de l’Espagne vers le Royaume du Maroc via l’interconnexion sous-marine dans le détroit de Gibraltar ont grimpé en mai, en pleine crise entre l’Espagne et l’Algérie.




L’Espagne a augmenté ses ventes d’électricité au Royaume du Maroc à des niveaux records en pleine crise entre le gouvernement algérien et l’Exécutif de Pedro Sanchez, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan d’autonomie du Sahara marocain.

Ces exportations ont progressivement augmenté depuis 2020 jusqu’à atteindre un pic mensuel de 100 000 MWh en mai, selon les chiffres officiels compilés par Red Eléctrica (REE), créant pour l’Espagne un solde (écart entre importations et exportations) négatif de près de 38 000 MWh contre un solde positif de 58 200 MWh en mai 2021.

L’augmentation de la demande due à la récente canicule est l’un des facteurs à l’origine du rebond des importations d’électricité en provenance du Royaume du Maroc, indiquent plusieurs sources du secteur à La Información.

Pour ce mois de juin, l’Espagne devrait avoir un solde négatif historique de plus de 171 500 MWh dans ses échanges avec le Royaume du Maroc, selon les prévisions de Red Eléctrica.