Le Maroc va emprunter plus de 20 milliards de dirhams sur le marché international

LE MAROC VA EMPRUNTER PLUS DE 20 MILLIARDS DE DIRHAMS SUR LE MARCHÉ INTERNATIONAL

Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM, la banque centrale du Maroc), Abdellatif Jouahri, a affirmé, à Rabat, que des discussions sont engagées au sujet d’une éventuelle sortie du Trésor sur le marché international.




« Des discussions entre le Trésor et les banques conseils sont déjà engagées pour tâter le terrain auprès des investisseurs internationaux, évaluer les conditions de prêts sur les marchés mondiaux et voir comment évolue la prime de risque du Maroc dans les conditions actuelles », a souligné le gouverneur de la banque centrale du Maroc lors d’un point de presse à l’issue de la deuxième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib.

Il a précisé que sur les 40 milliards de dirhams de dettes en devises prévues par la loi de finances 2022, environ 15 milliards de dirhams à 20 milliards de dirhams seront mobilisés auprès des institutions multilatérales de développement, tandis que le reste devrait être mobilisé via les marchés financiers internationaux.




Le Wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri a dans ce sens noté qu’il appartiendra au gouvernement et au ministère des Finances de juger s’il est opportun de réaliser une sortie, ou non, sur les marchés internationaux, rappelant que les conditions ne seront pas aussi favorables que lors de la précédente sortie du Trésor en 2020, notamment à cause du resserrement des politiques monétaires dans le monde qui va impacter les conditions auxquelles le Trésor va emprunter.

Le Trésor a toujours la possibilité, pour ses besoins sur le plan budgétaire, de recourir au tirage de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) qui n’a pas encore été utilisé, sachant que les statuts du Fonds Monétaire International et de Bank Al-Maghrib le permettent, a conclu Abdellatif Jouahri.