Le Polisario en colère contre l’Agence de presse espagnole EFE

LE POLISARIO EN COLÈRE CONTRE L’AGENCE DE PRESSE ESPAGNOLE EFE

Le groupe séparatiste armé qui se fait appeler « Polisario » est en colère contre l’agence de presse espagnole EFE qui considère le Sahara comme un territoire marocain, notamment la ville de Mahbes où devraient se dérouler en partie les exercices militaires maroco-américains African Lion 2022.




Dans un article détaillé, l’agence de presse espagnole EFE a indiqué que l’African Lion se déroule au Royaume du Maroc et en partie à Greir Labouihi, au nord de Mahbes, à 55 kilomètres à l’ouest de la frontière avec l’Algérie. Ainsi, l’agence de presse espagnole EFE considère la ville sahraouie de Mahbes comme « marocaine », ce qui constitue une violation du droit international, selon le média pro-Polisario « Ecsaharaui ».

Depuis quelques jours, la presse marocaine a annoncé que l’African Lion aura lieu dans les villes de Kénitra, d’Agadir, de Tan-Tan et de Greir Labouhi (Mahbes), alors que le commandement des armées américaines en Afrique (AFRICOM) ne cite que les villes marocaines sur son site internet, rappelle la même source.




« Ecsaharaui » souligne que « Mahbes est une ville du Sahara occidental, même si le Maroc l’a intégrée à la province d’Assa-Zag, dans la région de Guelmim-Oued Noun et l’ONU la situe dans la zone tampon entre la République sahraouie et le Maroc ». Le média pro-Polisario accuse le Royaume du Maroc d’infiltrer tous les médias, les agences de presse et les différentes institutions espagnoles où la question du Sahara est abordée.

Selon le média pro-Polisario « Ecsaharaui », le Royaume du Maroc, à travers l’agence de presse espagnole EFE, tente de faire croire à l’opinion publique internationale que ces manœuvres militaires se déroulent au Sahara, un territoire qui serait « occupé » par le Royaume du Maroc, en violation du droit international et des résolutions de l’Organisation des Nations unies.