Marrakech du rire: des sketchs hostiles aux valeurs marocaines?

MARRAKECH DU RIRE: CERTAINS SKETCHS HOSTILES AUX VALEURS MAROCAINES?

En 10 ans, le festival du « Marrakech du rire » organisé par l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a marqué les esprits avec des sketchs tout aussi hilarants les uns que les autres. Mais les sketchs hostiles aux valeurs marocaines sont décriés.




Depuis 2011, les Marocains sont pris de fou-rires au festival international d’humour « le Marrakech du rire ».

Il ne pouvait en être autrement puisque les sketchs sont teintés d’une bonne dose d’humour.

Mais ce qui aura retenu le plus l’attention de certains, ce sont les railleries parfois indigestes, les sketchs insolents, animés par des artistes étrangers et binationaux, hostiles aux valeurs et à l’intégrité morale des Marocains, les parodies indigestes sur le mode de vie, la religion et la langue des Marocains.

« Certains humoristes, sous couvert de leur appartenance ou leur proximité avec la communauté marocaine ou musulmane, à l’instar de Gad El Maleh, Malik Bentalha, ou Frank Dubosc, ont raillé le public présent au palais El Badiî.




Ils se sont permis de prendre de haut les citoyens marocains en se focalisant, uniquement, sur certains traits à caractère négatif », fait savoir Barlamane.

Le site évoque aussi le cas de certains artistes français comme Jérémy Ferrari.

Lors de l’édition 2013 de « Marrakech du rire », ce dernier a tourné en dérision l’architecture ancestrale marocaine à travers un sketch de mauvais goût dans lequel il avait joué le rôle d’un guide touristique “condescendant”.

Malgré l’indignation de certains Marocains, ces genres de sketchs sont toujours présentés au festival Marrakech du rire.

De quoi, se plaint la même source, irriter davantage. Les Marocains ont-ils perdu le sens de l’humour?