Mobilisation d’avocats marocains pour sauver Brahim Saadoun

MOBILISATION D’AVOCATS MAROCAINS POUR SAUVER BRAHIM SAADOUN

Un collectif d’avocats marocains se mobilise pour se rendre à Donetsk, afin de suivre le procès en appel de Brahim Saadoun, qui a été condamné à mort le 9 juin dernier par les séparatistes pro-russes au Donbass.




L’Association marocaine des droits humains (AMDH) a reçu l’accord des autorités russes pour cette initiative, a annoncé le président Aziz Ghali.

Pour étayer sa demande, le responsable soutient que Saadoun n’a pas la nationalité ukrainienne, car il est détenteur d’une carte de séjour toujours valide et que ce titre est retiré officiellement si la nationalité est octroyée à un demandeur.

Avant l’Association marocaine des droits humains, la Coalition marocaine contre la peine de mort avait mandaté des avocats pour suivre le procès sans pour autant plaider, car les autorités pro-russes au Donbass en Ukraine n’ont autorisé aucun avocat étranger pour plaider devant un tribunal.




De leur côté, les autorités séparatistes ont affirmé avoir commis d’office des avocats pour les étrangers sur son sol.

La ministre des Affaires étrangères avait déclaré que «ni le Maroc ni la Grande-Bretagne n’ont contacté notre pays».
Selon elle, les deux pays « ne sont pas intéressés par le sort de leurs citoyens. »

Cette information a été démentie par Aziz Ghali, qui a soutenu que le Conseil national des droits de l’homme au Royaume du Maroc suit le dossier et que l’Association marocaine des droits humains est également en contact avec l’avocat commis d’office de Brahim Saadoun.