La Russie et l’Algérie vont mener des exercices militaires à la frontière marocaine

LA RUSSIE ET L’ALGÉRIE VONT MENER DES EXERCICES MILITAIRES À LA FRONTIÈRE MAROCAINE

La Russie a annoncé qu’elle mènerait en novembre prochain des exercices militaires antiterroristes conjoints avec les forces algériennes, près de la frontière sud-ouest de l’Algérie avec le Royaume du Maroc.




« La première réunion de préparation de ces exercices antiterroristes conjoints russo-algériens prévus en novembre, s’est tenue dans la ville russe de Vladikavkaz, capitale de la République d’Ossétie », a déclaré le commandement de la région militaire du sud dans un communiqué. Les manœuvres se dérouleront sur la base d’Hammaguir dans la région de Béchar, près de la frontière sud-ouest de l’Algérie avec le Royaume du Maroc. Le choix du lieu a été fait par les deux armées qui ont préparé ensemble ces manœuvres, lesquelles consisteront en des mouvements tactiques pour rechercher, pour détecter et pour détruire des groupes terroristes.




Quelque 80 soldats russes et des unités des forces armées de l’Algérie, de l’Égypte, du Kazakhstan et du Pakistan participeront à ces exercices militaires, précise le communiqué du commandement de la région militaire du sud. Ces exercices conjoints russo-algériens s’inscrivent dans le cadre de la coopération militaire entre la Russie et l’Algérie. Le 4 avril, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué une visite à Moscou pour rencontrer son homologue russe, Sergueï Lavrov et le chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev. À cette occasion, de nouveaux « axes » de coopération entre les deux pays ont été définis.