Patrice Motsepe: le Maroc est le pays qui dépense le plus pour développer le football africain

PATRICE MOTSEPE : LE MAROC EST LE PAYS DÉPENSANT LE PLUS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU FOOTBALL AFRICAIN

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) a défendu sa décision de choisir le Royaume du Maroc pour accueillir de nombreux événements footballistiques cette année.




«Plusieurs pays souhaitent concourir pour l’organisation d’événements de la Confédération africaine de football, mais vous ne pouvez pas le faire sans le soutien du gouvernement».

C’est ce qu’a expliqué Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football (CAF), s’exprimant lors d’un Forum organisé à Johannesburg.

Le Royaume du Maroc a été le pays hôte de la finale de la Ligue des champions de la Confédération africaine de football cette année.

Une décision qui a suscité un tollé, soulevé notamment par les géants du club égyptien Al Ahly.

Le Royaume du Maroc accueillera également la Coupe d’Afrique des nations féminine et les CAF Awards le mois prochain, rappelle le journal sud-africain Sunday Times.

«On ne peut pas être président de l’organisation et ne pas se conformer aux règles et règlements. Je respecte donc la légalité.




Des décisions ont été prises», a expliqué le président de la Confédération africaine de football à propos des doléances du club égyptien qui a perdu la finale face au Wydad de Casablanca.

Patrice Motsepe a assuré qu’«aucun pays, aucun club ou nation ne bénéficiera d’un statut privilégié» tant qu’il est président de la Confédération africaine de football.

«Je peux parfaitement comprendre le mécontentement du président d’Al Ahly et nous veillerons à traiter tout le monde de la même manière», a-t-il déclaré.

«Encore une fois, le problème (que le Royaume du Maroc accueille la finale, NDLR) n’est pas ce que sont les faits.

C’est un problème de perception», a expliqué le président de la Confédération africaine de football, assurant que «le Maroc, plus que tout autre pays d’Afrique, alloue et donne de l’argent pour le développement du football sur le continent».