De l’Algérie au Maroc, la nouvelle route migratoire de Subsahariens

DE L’ALGÉRIE AU MAROC, LA NOUVELLE ROUTE MIGRATOIRE DE SUBSAHARIENS

Les migrants subsahariens, d’origine soudanaise pour la plupart, qui ont tenté de sauter la clôture de Melilla le 24 juin dernier, ont confié aux responsables de l’immigration avoir payé jusqu’à 2 000 euros pour passer de l’Algérie au Royaume du Maroc.





Les migrants ont révélé avoir payé aux passeurs jusqu’à 2 000 euros pour entrer au Maroc depuis l’Algérie, confie à ABC, Leopoldo Bueno, avocat et membre de la sous-commission de l’immigration.

Des sources policières ont également assuré que depuis un certain temps, des migrants soudanais préfèrent arriver au Maroc plutôt que de migrer vers la Libye.

Âgés en moyenne entre 20 et 22 ans et provenant du Soudan Nord et Sud, du Cameroun et des zones de conflit, quelque 133 migrants ont réussi à entrer à Melilla lors des assauts du vendredi 24 juin et ont été admis dans les centres de migrants.

Une quarantaine d’entre d’eux ont directement demandé l’asile, sans même prendre les conseils d’un avocat.

« Ils sont très intelligents, et savent que la demande d’asile suspend toute action administrative », expliquent des sources consultées par le journal.