Fruits rouges: le Maroc pourrait profiter de la crise en Espagne

FRUITS ROUGES : LE MAROC POURRAIT PROFITER DE LA CRISE EN ESPAGNE

Le Maroc pourrait profiter de la crise dans le secteur agricole en Espagne, notamment la culture des fruits rouges. Des producteurs espagnols menacent d’abandonner cette culture, mettant en cause l’application nationale des mesures sanitaires ou phytosanitaires.




L’Association espagnole Freshuelva a demandé au gouvernement d’appliquer le même cadre réglementaire que l’Italie et le Portugal en ce qui concerne l’utilisation de produits phytopharmaceutiques pour lutter contre les ravageurs dans les cultures de fruits rouges.

De cette façon, les producteurs espagnols pourront être compétitifs sur les marchés dans les mêmes conditions.

L’Association a averti que le manque de solutions alternatives aux produits phytosanitaires, notamment pour la désinfection des sols, pourrait amener de « nombreux producteurs de fruits rouges de la province de Huelva à abandonner leurs cultures et cesser de planter la saison prochaine »




Une menace qui ferait l’affaire du Royaume du Maroc où les productions ne sont pas soumises aux mêmes réglementations, souligne la même source.

Un abandon des producteurs de fruits rouges de la région de Huelva vers d’autres cultures bénéficierait au royaume, qui a d’ailleurs, quadruplé sa production en quelques années.

Le Royaume du Maroc est le concurrent direct qui a le plus grignoté de parts de marché au Royaume d’Espagne sur le marché mondial des fruits rouges, ajoute l’Association espagnole Freshuelva.