Importations de céréales: la facture s’alourdit pour le Maroc

IMPORTATIONS DE CÉRÉALES : LA FACTURE S’ALOURDIT POUR LE MAROC

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 milliards de dirhams pour son approvisionnement en céréales contre 10,7 milliards de dirhams, au cours de la même période, un an auparavant.




Cette augmentation significative de la facture des importations du Maroc est liée à un certain nombre de produits tels que le blé, l’orge et l’huile de soja, indique la récente note de l’Office des changes.

Selon les chiffres, la facture de l’orge a connu la plus forte hausse, passant de 325 millions de dirhams au cours de l’année 2021 à 3 milliards de dirhams cette année.

Cette situation est attribuée à la sécheresse qui caractérise la campagne agricole en cours, précise-t-on.

S’agissant de l’importation de l’huile de soja, elle a également enregistré une forte hausse au cours de cette année.

Sa facture est passée de 1,8 milliard de dirhams à fin mai 2021 à 3 milliards de dirhams à fin mai dernier, soit 62,2%.

Quant au blé, la valeur des importations au cours des cinq premiers mois de l’année s’est élevée à environ 9,8 milliards de dirhams, contre 8,6 milliards de dirhams il y a un an, en hausse de 14,8%.