Des Marocains annulent leurs voyages trop chers

TROP CHERS, DES MAROCAINS ANNULENT LEURS VOYAGES

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al Adha, de nombreuses familles se voient contraintes d’annuler leur voyage en autocar. Et pour cause, la flambée des prix des billets.




La flambée des prix des billets, un frein au voyage en autocar ? Dans une déclaration à Hespress, un passager à la gare routière « Kamra » (Rabat) qui prévoyait de rejoindre la ville de Tiznit a rapporté que le prix du billet est passé de 150 dirhams à 300 dirhams. Il faut à ce père de famille 1 200 dirhams pour un voyage aller et 2 400 dirhams pour l’aller-retour.

Le prix des billets pour Marrakech a aussi connu une hausse. Un autre voyageur rencontré sur place fait savoir que le prix est passé de 80 dirhams à 110 dirhams. Quant au prix des billets pour les villes de Tata, Zagora et Rachidia, il s’élève à 300 dirhams.




Cette flambée de prix a pour conséquence l’annulation de plusieurs voyages programmés par des familles de Marocains résidant à l’étranger. Une information confirmée par Saïd Laoufir, directeur de la gare routière « Kamra », qui explique que l’afflux des voyageurs reste limité cette année en raison de la hausse des prix des carburants.

« Le total des billets vendus pour un autocar se rendant à Tata s’élevait à 15 000 dirhams, dont 8 500 dirhams pour le carburant, en plus des frais de réparation, des autoroutes et des salaires des chauffeurs, puis des permis, taxes et autres dépenses », renchérit le directeur d’une compagnie d’autocars.