Les aéroports marocains récupèrent plus rapidement que prévu

LES AÉROPORTS MAROCAINS RÉCUPÈRENT PLUS RAPIDEMENT QUE PRÉVU

Le secteur aérien se remet plus vite que prévu des effets de la crise sanitaire du Covid-19. Selon les dernières données, les aéroports marocains ont déjà enregistré un taux de récupération de 73%.




Ce sont des chiffres plutôt encourageants tant pour le tourisme que pour le secteur aérien.

L’ouverture des frontières a permis de relancer le secteur aérien durement frappé par la crise du Covid-19, selon l’Office National des Aéroports (ONDA), qui souligne que de février à mai, les aéroports marocains ont enregistré des données très proches de celles de 2019, année de référence.

Déjà plus de 5,3 millions de passagers ont été reçus.

Et c’est l’aéroport Mohammed V de Casablanca qui vient en tête avec 2 005 511 passagers enregistrés sur 19 458 vols.




Ce qui fait pour l’aéroport Mohammed V de Casablanca un taux de recouvrement de 70% à 75%.

Récemment, Fatima Zahra Ammor, ministre du tourisme a déclaré que « le nombre de visiteurs étrangers a atteint environ 1,5 million de personnes entre janvier et avril 2022, soit une croissance de 123% en glissement annuel durant les quatre premiers mois de 2022 ».

Derrière l’aéroport Mohammed V de Casablanca, il y a ceux de Tanger, Oujda et Nador, qui ont enregistré respectivement un taux de mouvement de 103%, 123% et de 99%.

Par contre les aéroports comme Fès, Marrakech et Agadir, ont encore un peu de mal à se relever.