Le Maroc tente de séduire les investisseurs de la Corée du Sud

«MOROCCO NOW»: LE ROYAUME DU MAROC TENTE DE SÉDUIRE LES INVESTISSEURS DE LA CORÉE DU SUD

Le Road Show «Morocco Now» est arrivé, la semaine dernière, en Corée du Sud. L’événement était destiné à promouvoir les industries compétitives du Royaume du Maroc et à renforcer la coopération économique avec la Corée à l’occasion du 60ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux nations, écrit Korea Times.




«Morocco Now» est la nouvelle campagne de marque du pays d’Afrique du Nord, mettant en lumière l’environnement favorable aux affaires du Maroc, notamment les secteurs de l’industrie automobile, aéronautique et textile.

Meryem Kabbadj, directrice export de l’Agence marocaine pour l’investissement et le développement des exportations (AMDIE), a souligné l’importance d’une économie diversifiée pour le Maroc et les opportunités pour les investisseurs coréens.

Elle a confié au journal que l’industrie automobile marocaine connaît une croissance à deux chiffres depuis quelques années, rappelant qu’il s’agit du premier secteur exportateur du Maroc aujourd’hui, faisant du pays l’un des principaux constructeurs automobiles en Afrique.

Avec plus de 250 entreprises de l’industrie automobile, le Maroc pourrait être la prochaine destination des constructeurs coréens.




«Notre chaîne d’approvisionnement est très intégrée, très diversifiée. Elle comprend des pièces extérieures, des pièces intérieures, des faisceaux de câbles et d’autres composants», a ajouté la responsable.

«Cela est dû à l’accès en franchise, à la proximité et à une bonne logistique vers les principaux marchés du monde», a-t-elle déclaré à propos de la «success story» du Maroc dans l’industrie automobile.

«En plus de la bonne infrastructure, nous avons une main-d’œuvre qualifiée qui soutient la croissance de cette industrie ― des travailleurs qualifiés, des techniciens, des opérateurs, des ingénieurs et des cadres intermédiaires.

Un autre moteur est la stabilité du pays. Lorsque vous investissez dans des industries lourdes avec de gros investissements, il faut être sûr d’un environnement stable ce que le Maroc offre», a-t-elle encore expliqué.