Comment les médias algériens ont interprétés la visite d’Ivanka Trump à Dakhla

COMMENT LES MÉDIAS ALGÉRIENS ONT INTERPRÉTÉS LA VISITE D’IVANKA TRUMP À DAKHLA

Les médias algériens se sont intéressés à la visite d’Ivanka Trump dans la ville de Dakhla. Il y a quelques jours, la fille de l’ancien président américain Donald Trump a posté une photo d’elle devant l’une des plages de Dakhla et portant une Melhfa, le vêtement traditionnel porté par les femmes sahraouies.




Ainsi, la presse algérienne a tenté de présenter cette visite comme servant la thèse du groupe séparatiste arméé qui se fait appeler « Polisario ».

Pour ce faire, d’étranges justifications ont été présentées.

En effet, le journal Echourouk a accusé que les médias marocains d’avoir tenté de «promouvoir la visite comme un soutien à la proposition de Rabat d’occuper les régions du Sahara occidental», ajoutant que «la visite a eu l’effet inverse».

Bien que chaque région du Maroc, et même d’Algérie, se caractérise par ses propres vêtements, traditions et coutumes, le journal a estimé que la Melhfa serait «la preuve de l’existence du peuple sahraoui qui n’a aucun lien avec le Maroc».

La même source a affirmé que la photo d’Ivanka Trump vêtue d’un accoutrement traditionnelle des femmes sahraouies montrerait «la différence de traditions entre les deux peuples (Marocains et sahraouis, ndlr).




Ceci en plus du fait que ce vêtement incarne la lutte des femmes sahraouies pour une patrie indépendante du Maroc».

Et d’avancer que le choix par Ivanka Trump dudit vêtement aurait «provoqué une agitation car certains l’ont considéré comme une promotion d’un habit authentique du Sahara qui confirme les coutumes et les traditions de la région».

Le média algérien a oublié que cet habit traditionnel est commun à toutes les régions sahraouies du Maroc et pas uniquement au Sahara occidental.

Les journalistes algériens ont surtout omis de signaler qu’Ivanka Trump avait publié des photos d’elle dans la ville de Dakhla sur ses réseaux sociaux (Instagram, Facebook,…) en précisant «le Maroc» comme lieu de sa visite.



 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ivanka Trump (@ivankatrump)