Kostal délaisse l’Espagne pour le Maroc

KOSTAL DÉLAISSE LE ROYAUME D’ESPAGNE POUR LE ROYAUME DU MAROC

Le fabricant de composants pour véhicules électriques, Kostal, prévoit de poursuivre le transfert de production de son usine située dans la province de Barcelone vers l’usine du Maroc où les coûts sont moins élevés.




Kostal s’apprête à licencier 16% de son personnel (120 personnes) travaillant dans son usine de Sentmenat, en raison de problèmes de production causés par la crise d’approvisionnement qui secoue le secteur automobile depuis plus d’un an, notamment la pénurie de micropuces, fait savoir Economia Digital.

Selon les représentants des employés, cette crise est aggravée par un « transfert de production » de l’usine située dans la province de Barcelone vers l’usine du Maroc où les coûts sont moins élevés.

C’est pourquoi ils demandent aux responsables de l’entreprise de surseoir à ce licenciement massif et les invite à la table de négociation afin de trouver des « mesures non traumatisantes » pour leurs travailleurs.




Le syndicat déclare que 89 salariés sont en âge de préretraite et propose qu’un accord soit conclu pour faciliter les départs volontaires.

Il regrette toutefois que Kostal ait agi « de mauvaise foi » en déposant le dossier de licenciement en été, alors qu’une partie du personnel et le comité d’entreprise sont en vacances.

Il souhaite que les négociations reprennent en septembre, au moment tous les travailleurs seront disponibles.

Cette mesure intervient dans un contexte où les principaux constructeurs automobiles de Catalogne s’orientent vers une mobilité plus durable.

Seat par exemple prévoit de vendre 500 000 voitures électriques Cupra dans les années à venir, pour concurrencer les véhicules QVE et Silence de Nissan.