Naama Mayara s’entretient avec l’ambassadeur allemand au Maroc

NAAMA MAYARA S’ENTRETIENT AVEC L’AMBASSADEUR ALLEMAND AU MAROC

Le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara a eu des entretiens avec l’ambassadeur allemand au Maroc, Robert Dölger, axés sur la coopération bilatérale et les moyens à même de l’approfondir, outre l’échange de vues concernant plusieurs questions régionales d’intérêt commun.




À cette occasion, Naama Mayara a mis en exergue la nouvelle étape que connaissent les relations bilatérales , sous l’impulsion du Roi Mohammed VI et du président allemand, indique un communiqué de la Chambre.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance de l’expérience allemande dans les domaines économique et politique et plus particulièrement la régionalisation et la démocratie participative.

Naama Mayara a en outre insisté sur le rôle de l’action parlementaire commune dans le développement des relations bilatérales, mettant en avant l’importance du groupe d’amitié et de coopération constitué par le Chambre pour accompagner cette dynamique.

Pour sa part, Robert Dölger a rappelé les conditions de relance de la coopération politique et diplomatique bilatérale qui ouvrent des perspectives pour un avenir commun prospère, appelant à élargir ses domaines pour englober les énergies renouvelables, la lutte contre la sécheresse et la sécurité alimentaire.

Le diplomate a aussi souligné l’importance de consolider la coopération parlementaire bilatérale, faisant part de la ferme détermination de l’Allemagne et de l’UE à approfondir la coopération avec le Maroc.




Sur le plan politique, Naama Mayara a tenu à exprimer sa grande considération quant à la nouvelle position allemande concernant la question du Sahara marocain, soutenant le plan d’autonomie, notant que cette position vient s’ajouter à d’autres positions constructives de pays européens dont l’Espagne et les Pays-Bas.

À cet égard, le diplomate allemand a souligné que la position de son pays constitue un nouveau cadre de la coopération bilatérale, réitérant le soutien de l’Allemagne aux efforts onusiens visant à trouver une solution durable et acceptable à ce conflit régional.

La rencontre a été l’occasion pour mettre en avant la convergence des vues des deux parties concernant plusieurs questions régionales, notamment la région sahélo-saharienne qui fait face à des défis liés au terrorisme, au crime organisé, à la sécheresse et à la famine entre autres.

D’autre part, le président de la Chambre des conseillers a évoqué la question de la migration illégale, plaidant pour une approche globale et une adhésion de toutes les parties concernées pour résoudre cette problématique.