La menace d’exécution plane toujours sur Brahim Saâdoun

LA MENACE D’EXÉCUTION PLANE TOUJOURS SUR BRAHIM SAÂDOUN

Le Marocain Brahim Saâdoun et les deux combattants britanniques capturés et condamnés à la peine de mort seront exécutés, s’ils perdent leur recours en appel, selon les autorités de Donetsk.




Capturés par les forces pro-russes et condamnés à mort pour avoir combattu aux côtés des troupes ukrainiennes, trois étrangers dont le Marocain Brahim Saâdoun pourraient être exécutés, selon des médias russes. Selon eux, cette sentence redoutée pourrait s’accomplir si le recours déposé par les combattants étaient rejetés.

Ils étayent leurs affirmations en tenant compte des déclarations, mercredi dernier de Denis Pushilin, chef des forces russes dans l’auto-proclamée République populaire de Donetsk. « Tous les étrangers ont fait appel et nous attendons une audience de la Cour.

Si la Cour confirme le verdict, leurs cas seront transférés aux services compétents pour appliquer la peine », avait-il confié à l’agence Tass.

Il a souligné que l’exécution se fera par balles et elle ne sera pas publique.