Maroc: un nouveau dispositif pour l’organisation de la communauté juive

MAROC : UN NOUVEAU DISPOSITIF POUR L’ORGANISATION DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE

Le gouvernement Akhannouch a présenté au roi Mohammed VI une série de mesures prises concernant l’organisation de la communauté juive marocaine,lors du conseil des Ministres présidé par le souverain.




Selon le communiqué du porte-parole du Palais Royal, Abdelhak Lamrini, ces mesures tirent leur fondement de la charge suprême qui incombe au roi en Sa qualité d’Amir Al-Mouminine et garant du libre exercice des cultes pour l’ensemble des Marocains, toutes confessions religieuses confondues, et viennent consacrer l’affluent hébraïque en tant que composante de la culture marocaine riche de ses multiples affluents.

Le dispositif présenté par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et élaboré au terme de larges consultations avec les représentants de la communauté juive et des personnalités y appartenant, comprend trois instances à savoir, le Conseil national de la communauté juive marocaine, la Commission des Juifs marocains de l’étranger et la Fondation du judaïsme marocain, précise la même source.




Concernant le Conseil national de la communauté juive marocaine, il veille à la gestion des affaires de la communauté et la sauvegarde du patrimoine et du rayonnement culturel et cultuel du judaïsme et de ses valeurs marocaines authentiques. Des comités régionaux, issus du Conseil, seront chargés de gérer les questions et les affaires quotidiennes des membres de la communauté.

Pour sa part, la Commission des Juifs marocains de l’étranger, œuvre à consolider les liens des juifs marocains établis à l’étranger avec leur pays d’origine, à renforcer leur rayonnement cultuel et culturel et à défendre les intérêts suprêmes du Royaume. Quant à la Fondation du judaïsme marocain, elle a pour missions de promouvoir et veiller au patrimoine immatériel judéo-marocain, de sauvegarder ses traditions et de préserver ses spécificités.