Mineurs marocains: amende de 200 000 euros contre Éric Zemmour confirmée

MINEURS MAROCAINS: AMENDE DE 200 000 EUROS CONTRE ÉRIC ZEMMOUR CONFIRMÉE

Le Conseil d’État a confirmé la sanction prise en mars 2021 par le CSA, aujourd’hui Arcom, après des dérapages verbaux d’Eric Zemmour dans l’émission « Face à l’info », sur les mineurs isolés marocains.




Suite à la condamnation du CSA, le journaliste polémiste islamophobe Éric Zemmour et la chaîne de télévision CNews avaient déposé une demande d’annulation de l’amende de 200 000 euros qui leur a été infligée pour « incitation à la haine » et « à la violence ». Le journaliste polémiste islamophobe Éric Zemmour avait qualifié les mineurs migrants isolés de « voleurs », « assassins » et « violeurs », rapporte 20 minutes. Ce n’est pas la première fois que ces propos ont été condamnés. En janvier dernier, Éric Zemmour avait été condamné pour provocation à la haine et au payement d’une amende de 10 000 euros par le tribunal correctionnel de Paris.




En déclarant irrecevable le recours de Zemmour, le Conseil d’État a estimé que même s’il est « l’auteur des propos en cause et alors même que cette sanction porterait, selon lui, atteinte à sa réputation, il n’est pas recevable à en demander l’annulation, et sa requête doit être rejetée pour ce motif », peut-on lire dans la décision prise mardi. Même sort pour le recours déposé pour CNews. La juridiction estime que la sanction litigieuse est fondée. « D’une part, sur la méconnaissance par la chaîne CNews de son obligation de ne pas diffuser de programmes incitant à la haine et de ne pas encourager des comportements discriminatoires » et « d’autre part, sur un manquement à son obligation de maîtrise de l’antenne ».