Espagne: un Marocain s’évade d’une prison… par la grande porte

ESPAGNE: UN MAROCAIN S’ÉVADE D’UNE PRISON… PAR LA GRANDE PORTE

Un Marocain s’est évadé vendredi 8 juillet de la prison Antoni Asunción à Picassent (Valence), où il purgeait une peine pour violations des mesures sanitaires pendant la pandémie du Covid-19.




Le détenu de 36 ans, qui purgeait une peine minimale pour plusieurs crimes de désobéissance pendant la crise sanitaire, s’est évadé de la prison en toute tranquillité, sans même avoir « un plan d’évasion ».

Le Marocain aurait trouvé la porte du parloir ouverte à son retour d’un rendez-vous avec un agent judiciaire le vendredi 8 juillet à 10 heures et s’est mêlé aux visiteurs pour s’évader, fait savoir Levante.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les failles dans le système de sécurité de l’établissement pénitentiaire et situer les responsabilités afin d’éviter que de telles erreurs ne se reproduisent.




Le détenu aurait même eu le temps de s’arrêter à la cafétéria de la prison pour prendre un verre avant de sortir tranquillement de l’établissement, sans que les agents ne lui demandent aucun type de document.

Le Marocain était en prison depuis huit mois et devrait être libéré sous peu. Avec cette évasion, il encourt une peine de six mois à un an de prison pour un délit de non-respect de la peine.

Selon les sources consultées, la Garde civile n’a signalé l’évasion qu’en fin d’après-midi, près de neuf heures après l’évasion du prisonnier.

Le tribunal d’instruction de Picassent a émis un mandat de recherche et d’arrêt contre le fugitif qui n’a aucun antécédent de crimes violents.