Des Marocains contre la visite du chef de l’armée israélienne au Maroc

DES MAROCAINS VENT DEBOUT CONTRE LA VISITE DU CHEF DE L’ARMÉE ISRAÉLIENNE AU MAROC

De nombreux Marocains s’opposent à la première visite officielle au Maroc d’un chef d’état-major d’Israël. Aviv Kochavi est arrivé à Rabat lundi 18 juillet.




Au Maroc, le Groupe d’action pour la Palestine voit d’un mauvais œil la visite officielle du chef de l’armée israélienne.

Lundi, il a organisé un sit-in devant le Parlement à Rabat pour protester contre cette visite.

Le groupe a également fermement condamné l’hébergement du « criminel de guerre sioniste dont les mains sont ruisselantes du sang de milliers d’enfants palestiniens et marocains », rapporte The New Arab.

Ce mouvement anti-sioniste a souligné « l’importance de la lutte collective populaire » contre la normalisation.

Depuis la normalisation de leurs relations diplomatiques en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, le Maroc et Israël s’emploient à renforcer leur coopération dans plusieurs domaines dont le militaire.




Fin juin, des observateurs militaires israéliens ont, pour la première fois, participé à l’exercice militaire maroco-américain African Lion 2022 au Maroc.

Autre action majeure : le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz et son homologue marocain, Abdellatif Loudiyi avaient signé plusieurs accords visant à renforcer la coopération militaire entre les deux pays lors de sa visite de travail dans le royaume du Maroc fin novembre 2021.

Ces accords prévoient notamment une coopération entre services de renseignement, le développement de liens industriels, l’achat d’armements et des entraînements conjoints.