La FIFA encense le Maroc

LA FIFA (LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION EST LA FÉDÉRATION SPORTIVE INTERNATIONALE DU FOOTBALL, DU FUTSAL ET DU BEACH SOCCER) ENCENSE LE MAROC

Les performances et les efforts réalisés par le Maroc dans le Programme de Développement des Talents lancé en février 2020 par Arsène Wenger, ont séduit l’instance internationale de football. Dans un article publié sur son site officiel, la FIFA estime que le Maroc est un exemple à suivre.




La FIFA (La Fédération Internationale de Football Association est la fédération sportive internationale du football, du futsal et du beach soccer.) est en admiration devant les prouesses du Maroc pour le développement du football.

L’instance internationale de football l’a notifié sur son site, se référant au déroulement de l’atelier du Programme de développement des talents lancé en février 2020 par Arsène Wenger, Directeur du développement du Football mondial de la Fédération internationale de football.

C’est dans ce cadre qu’en juin dernier, des experts en développement et conseillers techniques se sont donné rendez-vous au Complexe Mohammed VI de Football, pour se pencher sur les stratégies de développement des talents.

Selon la FIFA, « la Fédération royale marocaine de football est un exemple à suivre dans ce domaine, tant qu’elle ne ménage pas ses efforts dans ce sens et prône le football pour tous ».




La FIFA cite entre autres, la détermination de la Fédération royale marocaine de football à mettre à la disposition des sportifs, des infrastructures, comme l’inauguration en 2019, du Complexe Mohammed VI dont les installations répondent aux normes internationales et qui représente l’un des complexes sportifs les plus importants et performants de la planète.

En plus de mettre à la disposition du développement du football, des infrastructures de pointe au niveau national comme local, la FIFA souligne également les stratégies mises en place pour détecter les talents depuis le niveau scolaire.

« Le développement des infrastructures s’accompagne d’un volet scolaire, pour tenter de resserrer encore un peu plus les mailles du filet et ne manquer aucun talent potentiel […] le talent est là, les infrastructures aussi. Il ne manquait donc plus que les personnes compétentes pour tirer le maximum de ce potentiel » a écrit l’instance du football dans son article.