L’Espagne va déployer des drones non loin du Maroc

L’ESPAGNE VA DÉPLOYER DES DRONES NON LOIN DU MAROC

Le Royaume d’Espagne va déployer, en septembre, des drones MQ-9 Predator de l’armée de l’air dans les Îles Canaries, près des frontières du Royaume du Maroc. Ils effectueront des missions de contrôle des flux migratoires et de surveillance des eaux territoriales.




Les drones Predator seront déployés en septembre dans la base militaire de Lanzarote, à côté de Fuerteventura, près de la côte marocaine et très proche du Sahara.

Selon l’armée de l’Air, les Predators participeront en octobre à l’exercice « Sirio 22 », le plus grand exercice annuel de l’armée de l’air.

Il vise à former et évaluer le système de service aérien en Espagne, dans les îles Baléares et dans les îles Canaries, fait savoir El Confidencial.

La défense aérienne des îles Canaries est l’un des points sensibles du déploiement des forces armées sur le territoire espagnol.

Il y a quelques semaines, le ministère de la Défense a signé un contrat pour l’achat de 20 avions de combat Eurofighter.




Ces chasseurs vont remplacer les F-18 de l’armée de l’air acquis d’occasion auprès des États-Unis.

Le réarmement du Maroc a poussé l’Espagne à renforcer son armée.

Le Maroc possède des chasseurs F-16 américains, supérieurs aux F-18.

Le Predator a été utilisé pour la première fois en Espagne le 29 juin, le premier jour du sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Madrid.

Les drones Predator seront dédiés à la surveillance des frontières, à la lutte contre le trafic de drogue, l’immigration clandestine, et au contrôle des eaux territoriales espagnoles autour du détroit de Gibraltar.

Les drones Predator participeront à l’exercice « Sirio 22 », après leur participation à l’édition précédente de ces manœuvres.